Université de rentrée 2008 du MoDem: mes moments forts, samedi

Publié le par Clipperton

La journée du samedi a débuté par

 Fil Europe – L’Europe de la croissance

Animé par Jean PEYRELEVADE et Henri MALOSSE (représentant du patronat au Conseil Economique et Social Européen)

HM :
- L’europe de la croissance existe par exemple en Finlande qui investit beaucoup dans l’enseignement et la recherche, qui dégage un excédent budgétaire tout en ayant une politique sociale developpée.
- Le budget de l’Europe est en regression.

Delphine Bence – Université de Haute Savoie

- Budget insuffisant, 129 milliard d’euros (France 172), avec de plus un problème de coordination.
- Le budget est encadré pluri annuellement (7ans), la commission ne peut n’y l’augmenter ni emprunter.
-Problème du rabais britannique de 1985 (5 milliards d’Euros) 

- Répartition :

                      1 Conservation et gestion des ressources naturelles (PAC) : 55 milliards

                      2 Fond structurel, cohésion

                      3 Education, formation et recherche : 11 milliards 

- Les dépenses principales ne sont donc pas orientées vers la croissance

 - Il n’existe pas d’instance de politique budgétaire
- Ne peut pas avoir d’effet contra cyclique car absence de ressources nécessaires
- On pourrait coordonner les politiques budgétaires nationales mais il n’y a ni coordination ni redistribution.
- Le budget n’est qu’un petit bout du problème, donnons nous les moyens d’une Europe intégrée et solidaire pour construire l’avenir.

Autres éléments abordés :

- le parlement n’a qu’un pouvoir très limité
- « On a construit l’Europe des états, il faut maintenant construire l’ Europe des citoyens »
- Il n’existe pas de brevet unique européen
- Il faut rentrer dans une Europe de projets concrets (par ex, acheter du gaz en commun)
- Souvent on délocalise totalement alors que l’on peut créer des emplois en France tout en délocalisant l’activité.
- En France, l’industrie est le principal exportateur mais également le secteur le plus taxé.

Je n’ai pas pu participer aux autres ateliers du fil Europe (Citoyenneté Européenne, perspectives financières, justices et libertés publiques, développement durable, énergie et Agriculture)


Table ronde : Europe et International

 Hubert Védrine : 

- Apprécie ce signe d’ouverture, reste PS, mais pense être devant un mouvement qui s’affermit
- Le monde n’a rien à voir avec celui que nous espérions il y a 20 ans.
- On s’est cru les maîtres du monde
- On voit apparaître un monde multi polaire assez chaotique.
- 1 million d’occidentaux sur 6 milliards d’habitant
- on va devoir refaire de la politique internationale et non de l’idéologie
- économie commune mais absence de politique commune

Sandro GOZZI, député européen italien

 - Rien de ce qui est construit n’est irréversible
- Il faut continuer à avancer pour garder les acquis
- Il faut se donner des armes pour lutter contre la concurrence des autres pôles
- On ne montre pas assez que l’ Europe est faite pour protéger les citoyens
- On ne peut pas blâmer l’ Europe pour tous les maux des Etats

Questions :
- Influence des enjeux économiques sur les relations politique ?

Rep de HV :
- Les gens confondent réalisme et cynisme
- tout ne s’explique pas par le pétrole sinon il n’y aurait pas eu de guerre en Irak mais plutot un accord avec Sadam Hussein

Guy Verhofstadt (ancien premier ministre belge)

 - Partage l’analyse de base de HV
- Il faut organiser les ressources européennes avec une taxe communautaire
- pas de taxe = pas de représentation
- Le budget de défense des 27 est égal à 50% du budget militaire américain mais uniquement 10% de son efficacité
- Il faut abolir la règle de l’unanimité (pourrait presque faire un traité avec cette seule règle)
- parle d’Etat multinational

FB :
- Il faut trouver des mots nouveaux
- Le modèle qui domine la globalisation, sur lequel veut s’aligner Nicolas Sarkozy, a de grandes faiblesses sociales.
- Il faut défendre le modèle de globalisation européen
- Nous sommes des pays de cohésion et non d’explosion
- Il faut garder des éléments significatifs d’indépendance
- Le retour au commandement intégré de l’OTAN est irréversible

-         Il faut une convergence fiscale (Je n’ai sais plus qui a  dit ça..)

GV :
- Il faut développer une stratégie pour l’Europe
- Il faut définir les 3 points concrets que l’on veut réaliser, aller voir tous les candidats, et leur demander d’adhérer à ces 3 points pour les soutenir
- Sans défense commune, pas de politique étrangère commune, car avec une défense commune on est obligé de prendre une décision.
- Arrêter la langue de bois (on appelle un QG un centre de planification)

 - La citoyenneté européenne n’est pas une réalité

FB :-         On a commis une grande faute en laissant croire que la construction européenne se faisait contre les identités nationale alors que c’est le contraire !

Atelier – Accès égal aux soins 

Ce fut un débat passionnant car les militants présents dans la salle étaient au fait du problème (Médecins, employés de l’assurance maladie..) 

Medhi Benchouffi, Vice président du syndicat des internes des hopitaux de Paris
Antoine Leveneur, président de l’URLM de Basse Normandie (syndicat de médecins libéraux)
Benoit Ellebooth, président de l’ISNIH (syndicat d’internes)

 - 2 pbs : démographie médicale et financement
- 100 000 médecins généralistes mais seulement 55 000 faisant de la MG
- il n’y a pas de problème de rémunération
- besoin de réorganisation (délégation de tache, travailler avec secteur privé , etc..
- l’age moyen d’installation est de 39 ans
- C’est un problème d’aménagement du territoire

 - L’ISNIH voudrait une grande réflexion sur « combien doit gagner un médecin »  et après « combien on finance ? »

Ne pas oublier que la santé est une formidable source de richesse, d’emplois..

 - Certains participants demandaient la suppression du numerus clausus
Réponse : on ne pourrait pas former tout le monde correctement



 

Forum Démocratie
 

FB :
- La république est démocratique, laïque et sociale : on peut mesurer les atteintes graves à ces caractères.
- La séparation des pouvoirs protège le citoyen de l’arbitraire
- Le Conseil de la Résistance a écrit « La presse doit être protégée des puissances étrangères, du pouvoir en place et des puissances d’argent ».. pour les 2 derniers c’est toujours d’actualité..
- La laïcité n’est pas autre chose que la séparation des pouvoirs…

JC Casanova qui réfléchit sur les équilibres, sur la démocratie
D Schneidermann, journaliste, arretsurimage.net
L Mauduit, journaliste, mediapart.fr

JCC :
- L’égalité démocratique n’est pas tout
- L’excessive centralisation des pouvoirs se cachant derrière le mythe gaulliste
- Nous sommes fondamentalement un système centralisateur
- En France, les ressources locales sont inférieures aux ressources nationales
- Tout est décidé par le président et non par le parlement : démocratie insuffisante !

 DS :
- La France a les médias que son histoire lui a donné… en y ajoutant la logique de marché
- Presse française possède des points aveugles (étranger, provinces, société française), il faut des faits divers spectaculaires pour révéler tel phénomène
- La politique est la rubrique reine, les grands patrons de presse sont issus des services politique
- Grand motif d’optimisme : INTERNET

FB :
- dénonce le fait qu’aucun média ne se soit fait l’écho des auditions de la commission des finances à propos de l’affaire Tapie

LM
- est ici car la situation de la presse française est atypique
- quand Dassault achète le Figaro il achète des parts d’influence…
- situation liée à l’histoire du capitalisme financier
- indignité de l’éditorial du Monde avant le premier tour de 2007
- pb de l’honnêteté et l’intégrité de l’information économique en France
- le seul à avoir parlé de la rémunération des grands patrons en 2007 (Bernard Arnaud est en tête…) c’est Médiapart, grâce à un collègue qui lui a donné l’info qu’il ne pouvait publier dans son journal…
- Autorité des Marchés Financiers : son président est proche du pouvoir, ne régule pas, ne sanctionne pas… 

FB : veut faire 3 observations :
- éditorial du monde
- propose une loi qui empêcherait une entreprise en affaire avec l’Etat de posséder un organe de presse

 JCC :
- 2 maux principaux : faiblesse de la presse et de la justice
- pose 4 questions :

 1-         Les journaliste sont-ils ok avec ce qui se passe ?

DS : parce qu’il faut manger, mais il faut nuancer d’une rédaction à l’autre, et il faut saluer les sociétés des rédacteurs

2-         La situation économique ne contribue-t-elle pas à cette faiblesse ?

3-         Pourquoi les journalistes ne s’élèvent pas contre cette situation ?

4-         Pourquoi l’opinion l’accepte ?

FB : ils ne l’acceptent pas car ils achètent moins de journaux…

DS : c’est plus confortable mais là aussi il faut nuancer, Marianne a fait sa plus grosse vente en dénonçant NS en avril 2007.

LM : Le comité d’éthique des Echos est présidé par le fils de Bernard Arnault, joueur de poker professionnel.

 FB : N’oublions pas la suppression de la publicité sur les chaînes publiques et la nomination du directeur de FT par le gouvernement…

 Corinne Lepage :
- Le problème de la justice est indissociable des problèmes de la presse et de la démocratie
- Il n’y a plus de pôles financiers à Paris
- Il n’y a plus d’indépendance du parquet
- dans le passé les liens entre la justice et les médias ont permis de mettre sur la table un certain nombre de sujets, mais ce n’est plus efficace
- questions «  Ne serions nous pas rentrés dans une période de lassitude à force de se battre contre des moulins à vent ? »

Et là a eu lieu une intervention inattendue qui m’a marqué..

Patrick Roger, Journaliste au Monde
- Ne voulait pas intervenir mais se sent concerné et impliqué
- Il n’est pas d’accord avec DS : la place de la politique dans la presse s’est réduite d’année en année (il n’y a plus de rubrique politique dans le monde, on parle de Europe – France en 3 pages)
- Il existe au monde un groupe de travail excluant le service politique
- la direction actuelle n’est pas issue du service politique

- il y a réduction du fait politique pour donner une vision réductrice, c’est une volonté consciente

- Sur l’affaire TAPIE, il a suivi cette affaire mais quand il a appelé sa rédaction on lui a rétorqué : « Ah bah non on n’a pas la place ».. mais la brève renvoyait à un papier sur le monde.fr qui a été le plus recommandé.

Enfin, sur l’éditorial de JM Colombani, il a personnellement demandé, seul, que ce ne soit pas la prise de position du Monde  pour rappel, ne pas voter pour FB était selon l’éditorial un impératif démocratique)

 Je crois qu’il n’y a rien à ajouter

 FB : on voit à quel point les sujets sont brûlants…

 Parmis les questions des militants, une a soulevé la peur que la liberté d’Internet inspire qu pouvoir qui essaie de légiférer contre cette liberté..

La journée s’est terminée par un débat très particulier avec Fred Vargas et Patrick Mosconi, auteurs de Roman Noirs.. Je vous invite à voir la vidéo du débat car c’est très difficile de retranscrire ce moment qui était plein d’humour, parfois de gravité et souvent de justesse…


Commenter cet article