Compte rendu de « Paroles d' européens, 12 projets pour 2020 »

Publié le par Clipperton

La présidence française a organisé, les 10 et 11 octobre  à Nantes, « Paroles d' européens, 12 projets pour 2020 », événement réunissant 500 jeunes (environ 250 français, 175 ressortissants de l' UE, et 75 voisins de l' UE).

Ces 500 jeunes étaient répartis dans 24 ateliers concernant 4 grands thèmes :
  • Renforcer les liens entre l' Europe et ses citoyens.
  • Bâtir une Europe innovante et solidaire.
  • Construire l' Europe du développement durable.
  • Positionner l' Europe dans le monde de demain.
Les 6 ateliers de chaque thème ont élaboré chacun 6 propositions soit 36 propositions par thème. Chaque atelier a élu un rapporteur afin de mettre en commun les propositions et d'en garder 6 par thème.

Nous avons donc abouti à 24 propositions qui ont donné lieu à un vote des 500 jeunes afin de déterminer les 12 propositions qui furent présentées par 4 super rapporteurs, en direct sur LCP, devant Jean Pierre Jouyet (secrétaire d' état aux affaires européennes) ainsi que Felipe Gonzales (ancien premier ministre espagnol) et Vaira Vike-Freiberga (ancienne présidente de Letonnie) , tout deux membres du groupe de réflexion chargé de l'avenir de l' UE.

Tout d'abord en quelques mots, ce que je retiens de cette journée : il existe chez les jeunes un véritable enthousiasme, une véritable ambition pour l' Europe, ainsi qu'une capacité à aller au delà des clivages politiques pour faire de véritables propositions afin de résoudre les problèmes qui se posent à l' UE.

Les jeunes étaient lycéens, étudiants ou jeunes actifs.

J' ai personnellement travaillé sur le thème du développement durable.

Les ateliers ont débutés par une séance de team-building, destinée à souder le groupe par différents jeux pour apprendre nos noms et nos parcours personnels.

Puis une séance de brainstorming, où nous devions donner chacun quelques grands domaines du développement durable que nous souhaitions abordés.

Une mise en commun a permis de ressortir une dizaine de grands thèmes :

Puis un second brainstorming nous a fait rentrer dans le détail en proposant des sous thèmes.

De là sont ressorties automatiquement des grandes propositions.

Mais là ont commencé les difficultés : il fallait nous mettre d'accord, avec nos niveaux de compétences et nos sensibilités différentes pour établir des propositions réalistes, et c'est là qu' intervient l' autocensure (en tant que rapporteur de mon atelier j'ai pu me rendre compte que nous nous étions particulièrement appliqué cette autocensure).
 De plus, le développement durable étant un domaine transversal nous ne voulions pas empiéter sur les autres thèmes (notamment sur l' économie et le social) et on peut le regretter.

Alors que nous commencions à entre-apercevoir nos propositions, est intervenue un grand témoin : Catherine Chabaud, naviguatrice et  chargée de développement durable dans le nautisme, qui a pu nous donner quelques pistes.

Nous avons alors décidé de se concentrer sur trois grandes propositions :

  • Un label européen obligatoire, établi par un organisme indépendant, mesurant l'impact environne mental sur tout le cycle des produits, à l'image de ce qui se fait pour les appareils électroménagers.
  • L' harmonisation des politiques nationales de tri, de recyclage et de valorisation des déchets avec notamment : un certain nombre de poubelles à domicile et de containers, uniformisation du code couleur, des poubelles de tri dans les lieux publics, un système de couleurs sur les emballages pour indiquer dans quelle poubelle le jeter.
  • Obligation et généralisation d'une norme environne mental type HQE pour toutes les constructions neuves à l' horizon 2020 avec un système de subvention pour les nouveaux entrants. (avec comme idée que si l'on généralise l'utilisation de matériaux et d' énergies propres nous ferons baiser les coûts.)

Les 6 rapporteurs des ateliers DD, dont je faisais parti, se sont donc retrouvés pour choisir les propositions qui seraient soumises au vote le lendemain matin.

Nous avons abouti à 6 propositions :

  • Élaborer un programme européen d' éducation au développement durable dès l'école primaire
  • Harmoniser les politiques nationales les de tri sélectif, de recyclage et de valorisation des déchets.
  • Faire de l' UE le premier territoire dont la totalité des résidents à accès à l'eau potable et à l'assainisse ment.
  • Rendre obligatoire l'affichage d'une classification mesurant l' impact environne mental de tous les produits sur l'ensemble de leur cycle de vie.
  • Créer une agence européenne de coordination de la recherche et de l' innovation au service du développement durable.
  • Adapter les institutions européennes à la prise en compte du développement durable dans leurs politiques.

Pendant ce temps là les autres jeunes étaient reçus au musée des beaux arts puis au château des ducs de Bretagne avant de rejoindre le Lieu Unique (ancienne usine LU rénové en bar et espace culturel).

Samedi matin, les 500 jeunes ont voté 3 propositions par thème. 

Nous avons donc abouti à 12 propositions :

  • Créer un jour de vote unique pour les élections et référendums européens.
  • Créer une matière "Europe" enseignée du primaire au lycée dans toute l’union et qui met l’accent sur le multilinguisme et l’échange culturel par l’étude de l’ensemble des disciplines sous un angle européen, afin de créer un sentiment d’appartenance à l’Europe.
  • Créer un service civil européen obligatoire accompli dans un pays européen autre que le sien pour tous les jeunes d’une classe d’âge, d’une durée pouvant aller de un à six mois.
  • Mettre en réseau la recherche sur tout le territoire européen par le biais d’un organisme commun coordonnant l’ensemble des travaux et favorisant la mobilité des chercheurs
  • Adopter des règles communes de droit du travail au niveau européen en prenant en compte les pratiques de chaque Etat membre dans ce domaine, en particulier en créant un statut de stagiaire européen
  • Pousser au respect des engagements des Etat membres en matière d’aide aux pays en voie de développement, notamment par des recours pouvant aller jusqu’à un gel des fonds communautaires.
  • Elaborer un programme européen d’éducation au développement durable dès l’école primaire.
  • Harmoniser les politiques nationales de tri sélectif, de recyclage et de valorisation des déchets.
  • Rendre obligatoire l’affichage d’une classification mesurant l’impact environnemental de tous les produits sur l’ensemble de leur cycle de vie.
  • Créer des centres culturels européens dans le reste du monde, calqués sur les représentations de la Commission européenne, délivrant des informations et des formations administratives, culturelles, linguistiques sur les Etats membres et l’UE.
  • Créer au moins un pôle d’excellence européen qui prenne en charge l’enseignement universitaire, la formation et l’insertion professionnelle pour les ressortissants européens et les pays tiers.
  • Créer une force armée permanente européenne pour garantir une crédibilité de l’UE sur la scène internationale. Mettre en commun les matériels et les personnels en puisant dans les contingents nationaux. Déploiement décidé par le Conseil des Ministres après vote du Parlement Européen.

Alors bien sûr choisir 12 propositions permettent une meilleure visibilité et une meilleure communication mais toutes les autres propositions méritent d'être étudiées et j'espère qu'elles seront portées à la connaissance du comité des sages.

Un mot sur l'émission en direct  sur LCP : j'ai été conquis par Felipe Gonzales qui n'a pas hésité à mettre plusieurs fois les pieds dans le plat et qui possède un vrai enthousiasme, rare chez nos hommes politiques.

Voici entre autre ce qu’il a dit : (source : http://www.europeens.touteleurope.fr/)

"Il faut faire l’effort de refondation de l’Europe. Il faut trouver les Monnet de notre époque pour une vision, une rénovation de l’Europe pour ce siècle. Dans ce domaine là, le rôle de la jeunesse n’est pas substituable. Je n’ai pas envie de vous dire que le futur est entre vos mains, parce que c’est une imbécilité : c’est logique, moi je suis trop vieux pour le futur. Le futur est dans vos mains, mais il n’y a rien, aucune garantie que cela signifie sera mieux que le passé. Ça dépend de vous, de votre responsabilité, de votre engagement, avec les problèmes que vous avez posés aussi. Ça dépend de votre activité. Il faut agir avec ces propositions et conquérir cette citoyenneté européenne, ces projets, et relever l’Europe dans le monde.

Plusieurs problèmes se sont posés durant ces 2 jours :

-    sans institutions européennes efficace nous aboutissons souvent à des impasses.
-    sans budget européen (qui est actuellement de 150 milliard, environ 1/3 du budget français) nous sommes obligés de nous contenter de coordination et non de politiques communes (dans la recherche par exemple).
-    un manque de connaissance de ce qui existe, alors que nous étions un public intéressé, ce qui pose le problème de la proximité entre l' Europe et ses citoyens.

Commenter cet article

Philippe Morisset 15/10/2008 18:16

Bonjour Cyril,J'aurais moi aussi aimé venir à Nantes pour "paroles d'Européens" mais je n'ai pas pu. C'est avec plaisir que nous trvaillerons avec toi dans le cadre d'une coordination régionale pour les jeunes démocrates. A+ Philippehttp://modem53.hautetfort.com/

Marion 14/10/2008 19:43

Salut Cyril,bon je sais pas si tu te souviens de moi normalement après cette séance de team-building mémorable, tu dois au moins te souvenir de mon prénom ===> Marion.Bref, j'suis contente d'avoir pu débattre avec toi, je pense qu'on était à peu près du même avis sur les propositions finales... mais surtout je te remercie d'avoir si bien défendu nos idées, grâce à toi 2 de nos propositions sont parvenus dans les 12 finales ! donc c'est génial !!!! :)Peut etre qu'on aura l'occasion de se recroiser sur NantesBye byeMarion

Clipperton 15/10/2008 00:07


Salut,

si si je me souviens de toi.. c'est vrai que c'est gratifiant de voir présenter 2 propositions que nous avons nous meme formulé.

Pourrais tu me donner ton mail : cyril.begue@laposte.net