Réactions aux annonces de Nicolas Sarkozy

Publié le par Clipperton

Un mot tout d'abord sur la méthode : on peut s'étonner que Nicolas Sarkozy attende d'être dans une période où l'urgence est de mise pour annoncer la concertation entre les différents partenaires sociaux ! On peut se demander si cette annonce de reprise des négocations n'a pas pour unique but d'essoufler les syndicats et donc les mouvements sociaux !


Fiscalité :


  • Suppression de la taxe professionnelle : ne doit être accordée qu'en échange d'engagements à maintenir l'emploi en France, à équilibrer la redistribution entre actionnaires, employés et investissements ! On doit également lui adjoindre une obligation de limitation de la pollution. Cela devra faire l'objet d'une stricte compensation afin de pas faire rimer décentralisation avec désengagement de l' État comme c'est trop souvent le cas ! Et n'oublions pas que la taxe professionnelle était le fruit des investissements des collectivités locales en faveur de l'industrie : si on supprime la TP on mettra un coup de frein à ces investissements !

  • Suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu : on peut s'étonner de cette mesure étant donné le nombre déjà important de personnes exonérées d'impôts. Il serait préférable de revoir les avantages fiscaux dévolus aux plus aisés (bouclier fiscal, niches fiscales, exonération des stocks options) afin d'effectuer ensuite une redistribution aux citoyens dans le besoin. Le paiement de l'impôt direct , même réduit au strict minimum, est une manière de responsabiliser le citoyen et de le rendre acteur de la solidarité nationale, pas uniquement bénéficiaire !

  • Réduction de la TVA sur certains produits : je le rejoins sur ce point il serait incohérent de diminuer la TVA sur les écrans plats mais il est urgent de faire baisser le prix des produits alimentaires par exemple !


Dette :

Pour toutes ces mesures il convient bien entendu d'être extrêmement vigilant à ne pas augmenter la dette qui pèse sur les épaules des citoyens ! Et il serait de bon ton qu'en ces temps difficiles pour beaucoup de français, le pouvoir annonce une réduction de son train de vie ! (cela serait symbolique mais cela montrerait que les efforts ne sont pas réservés aux plus en difficulté !)


Social et pouvoir d'achat:


  • Espérons que les promesses du président concernant l'indemnisation du chômage des plus jeunes et des titulaires de CDD (et n'ayant donc pas pu cotiser suffisamment) seront honorées très rapidement !

  • Hausse des allocations familiales : il serait cohérent que la hausse (sans toucher aux aides déjà acquises bien entendu) ne touche que les familles les plus modestes et non celles de plus de trois enfants car c'est encore une fois oublier que le nombre d'enfants n'est pas proportionnel aux difficultés financières ( je pense par exemple aux familles mono-parentales)



Audiovisuel : nous ne devons pas laisser le chef de l'Etat énoncer des contre-vérités : la majorité des trois-cinquièmes du parlement est requise pour refuser la nomination et non pour l'accepter ce qui rend donc peu probable tout refus !


En conclusion, certaines pistes méritent d'être étudiées mais il y manque l'abandon de certaines mesures prises au début du quinquennat. En effet les mesures du paquet fiscal comme l'exonération des heures supplémentaires ou le bouclier fiscal, si elles étaient déjà contestables en période de croissance, le sont encore plus en période de crise !

Publié dans Politique

Commenter cet article