Crédit à la consommation : Mme LAGARDE, allez plus loin !

Publié le par Clipperton


Christine Lagarde a dévoilé aujourd'hui dans le jdd ses mesures pour encadrer le crédit à la consommation :

  • Une mention légale sur toutes les publicités: "Un crédit vous engage et doit être remboursé."
  • L'interdiction de toute formule qui suggère qu'un crédit améliore la situation financière.
  • Toutes les publicités pour un crédit renouvelable illustreront son coût avec un exemple chiffré, le même dans toutes les publicités afin de pouvoir comparer les offres.
  • Les établissements de crédit auront une double obligation: informer les emprunteurs et vérifier leur niveau d'endettement.
  • Les règles de protection s'appliqueront pour tous les crédits à la consommation jusqu'à un montant de 75 000 euros, et les délais de rétractation passeront de sept jours à quatorze jours.
  • Le prêteur et son client devront remplir à quatre mains un document pour préciser le niveau de revenus et d'endettement.
  • Obligation pour les prêteurs de consulter le fichier FICP qui recense les incidents de remboursements.
  • En revanche pas de création d'un fichier des personnes possédant un crédit.


L'encadrement des crédits à la consommation est un enjeu important : entre 700 000 et 1,5 millions de ménages sont surendettés. Certains ménages souscrivent des crédits pour en rembourser d'autres..


Or l'accès au crédit est des plus facile, et est même encouragé !

 

Ces mesures vont donc dans le bon sens. Je ne suis pas favorable à la création d'un fichier qui, s'il éviterait un certain nombre d'accident de crédit, serait également une nouvelle atteinte à la vie privée !

 

Mais elles sont encore trop timides !


Je propose donc :


- L'interdiction des taux supérieurs à 10% (Certains établissements proposent des taux allant jusqu'à 20% : vous empruntez 1000 euros, vous en remboursez 1500 !!)


- L'interdiction des crédits associés aux cartes de fidélité des magasins.

 



Publié dans Politique et Société

Commenter cet article