Le plan pour l'emploi des jeunes

Publié le par Clipperton

Miser sur l'apprentissage et la formation en alternance est, selon moi, la bonne orientation ! J' approuve donc la suppression des charges pour les contrats d'apprentissage ainsi que la prime de 1300 euros pour les entreprises de moins de 50 salariés à condition qu'il y ait des engagements en contrepartie de la part des employeurs. (En exigeant par exemple le remboursement des aides de l'état en cas de rupture anticipée du contrat ou en cas de manquement dans la prise en charge.)

 

Ce milliard doit servir avant tout à la création de nouveaux contrats !

 

Une réflexion doit être menée afin d'éviter les ruptures anticipées de contrat (25% actuellement).

 

Par ailleurs si nous voulons que ces mesures de court termes soient payantes il faut que les formations professionnelles ne soient plus perçues comme des voies de garage. Un vrai changement des mentalités est nécessaire !

 

C'est le système éducatif dans son ensemble qui doit être repensé. On doit entre autre réduire rapidement le nombre de jeunes sortant du système éducatif sans qualification.

 

Les jeunes stagiaires sont trop souvent la variable d'ajustement et stage est souvent synonyme de précarité, la prime de 3000 euros lors de la transformation d'un stage en CDI ainsi que la rémunération des stages dès deux mois vont donc dans le bon sens. Réfléchissons à ce que la période de stage soit considérée comme la période d'essai afin d 'éviter les effets d'aubaine.

 

Espérons maintenant que les entreprises joueront le jeu, et que ces efforts seront durables, car l'apprentissage et la formation en alternance sont de véritables opportunités pour la formation et l'emploi.

 

Il va falloir également éclaircir la question du financement.. S'agit-il de nouvelles sommes ou de simples redistributions comme c'était le cas pour le plan de relance ? Et qu'en sera-t-il sur le long terme?

 

Enfin, le gouvernement doit prendre des mesures concernant le chômage à la sortie de études, non indemnisé.

 

Ces mesures vont donc dans le bon sens mais seront insuffisantes pour lutter contre le chômage et la précarisation des jeunes : gageons que la commission de concertation sur la politique de la jeunesse menée par Martin hirsch fera des propositions convaincantes !

 

On peut d'ailleurs s'étonner du fait que toutes les mesures concernant les jeunes n'aient pas été dévoilées en même temps..

 

 

Il faudra en outre mener une véritable évaluation de l'efficacité des nombreuses mesures d'allègement de charges des entreprises qui pèsent très fortement sur le budget de la sécurité sociale.

Publié dans Politique et Société

Commenter cet article