Communiqué de presse du MoDem 44 à propos des enseignants de médecine générale

Publié le par Clipperton

Le MoDem de Loire Atlantique souhaite attirer l'attention sur les problèmes rencontrés par les
enseignants de médecine générale et par conséquent par les étudiants et internes de médecine
générale.

En effet, alors que le gouvernement annonce vouloir revaloriser la pratique de la médecine générale, il ne prend pas en compte les demandes de titularisation et de création de postes d'enseignants.

Alors que le stage de médecine générale pour les étudiants de deuxième cycle obligatoire est mis en place et que le nombre d' internes augmente chaque année, le nombre d' enseignants de médecine générale est de 135 pour 6000 internes (sans compter les étudiants de deuxième cycle).

C' est donc à la fois les problèmes de qualité de la formation et de démographie médicale qui sont en jeu.

En effet, cette situation de sous dotation, révélatrice d' un manque de considération de la
médecine générale par les autorités, n'incitent pas les étudiants à s'orienter vers cette filière.

Patrick BARAU
Secrétaire de la présidence de Modem 44
Chargé des relations presse
06.08.66.23.11

Publié dans Médecine

Commenter cet article