Les Français méritent des personnalités politiques courageuses

Publié le par Cyril

J'ai la chance de rencontrer de nombreuses personnes tout au long de la journée et je suis frappé de constater que l'on est loin de la France qu'essaie de nous peindre Nicolas Sarkozy quand il dénonce l'assistanat lors de sa déclaration de candidature : les français sont courageux.

Pour ne citer qu'un exemple, de nombreux patients refusent un arrêt de travail alors même que cela met leur santé en danger, car ils sont heureux de travailler alors même que je ne tiendrais pas une semaine dans ces conditions.

Et à côté de ça on a les politiques, censés les représenter..Deux notamment avait décidés de briguer leurs suffrages à l'élection présidentielles..et ont renoncé cette semaine..

Jusque là Christine Boutin et Hervé Morin ne méritaient pas les railleries dont ils étaient l'objet : ils semblaient se battre pour la défense et la visibilité de leurs idées..Je passe sur Christine Boutin qui justifie son ralliement par le refus du mariage homosexuel, un peu léger non ??

Dans son livre « Arrêtez de mépriser les Français », Hervé Morin dénonçait quant à lui le clientélisme ou encore le manque de vision à long terme de Nicolas Sarkozy, pourfendant la mesure phare qu'était le bouclier fiscal.

Hervé Morin, en participant à la Confédération des Centres laissait même entendre qu'il était attaché à la présence d'un centre fort en france.

Jusqu'à ce matin, même s'il n'était pas très convaincant dans ce rôle, on pouvait lui laisser le bénéfice du doute et penser que son passage au gouvernement lui avait ouvert les yeux sur l'actuel chef de l'état et sur le nécessité d'une alternative au deux blocs existants.

En soutenant Nicolas Sarkozy alors même que celui ci rentre dans une logique de diabolisation des plus faibles, Hervé Morin démontre encore une fois que de nombreux politiques ont totalement oublié la raison d'être de cet engagement : défendre ses idées, au nom de ceux qui les partagent.

Se cacher derrière deux ou trois amendements législatifs adoptés pour justifier leur présence dans une majorité ne peut faire oublier toutes les couleuvres qu'ils doivent digérer.

François Bayrou montre la voie du courage politique depuis 2002 et un candidat peut encore la suivre : Dominique de Villepin. Il a deux choix pour ne pas nous décevoir, soit il va jusqu'au bout de sa candidature soit il soutient un candidat en accord avec ses idées et ses valeurs.  

Publié dans Politique et Société

Commenter cet article